Comment les entreprises et les marques se réinventent avec le digital ? Retour sur la troisième édition du Stratégies Summit.

Veilles et Marchés Commentaires (0)

Le 22 octobre dernier, une nouvelle édition du Statégies Summit avait lieu au pavillon Gabriel de Paris avec pour thématique : la transformation numérique.

L’introduction par Gilles Babinet (Digital Champion auprès de la Commission Européenne et fondateur de Captain Dash et Eyeka) faisait l’état des lieux de l’innovation digitale dans les domaines de l’éducation, de l’économie, de la production ou encore de la santé.

Dans l’éducation par exemple, le numérique explose avec le développement des MOOC (Massive Open Online Course), concept créé par Sebastien Thrun, professeur en Intelligence Artificielle à Stanford. Afin de partager son savoir avec des étudiants autres que ceux de son université, il crée une plateforme accessible à tous où les étudiants vont pouvoir collaborer les uns avec les autres (notations collaboratives) et améliorer les cours (propositions spontanées des étudiants).

Quel que soit le domaine, le concept de « wisdom of crowd » ou l’importance de la foule se fait sentir. En effet, avec le développement du digital vient une nouvelle manière de communiquer, de collaborer avec les autres. Que ce soit sur les réseaux sociaux, les communautés on-line, les réseaux d’entreprise, etc., le développement collaboratif est plus qu’une nouvelle manière de communiquer, c’est une nouvelle façon de vivre. C’est pourquoi Gilles Babinet met l’accent sur l’importance des plateformes qui regroupent les données. Certes, la transformation digitale comporte des risques, mais il est important de débattre sur le sujet pour bien les évaluer.

Alors que l’on parle « d’innovation », c’est la « révolution » qui a été évoquée par Odile Roujol, Directrice Stratégie client et Data chez Orange. En effet, avec l’innovation numérique, c’est une révolution marketing qui est en marche. Et pour y arriver, il faut repenser le circuit de communication avec le client :

  1. Commencer par cibler le profil du client
  2. Définir une expérience utilisateur
  3. Proposer des offres et des services adaptés

Cette révolution consiste également à passer d’une communication massive à une communication individualisée et surtout, agir en amont pour anticiper les besoins des clients. Par exemple, Orange a lancé une opération de « prévention » en envoyant, quelques heures avant un orage, des sms aux propriétaires de Livebox en leur conseillant de les débrancher pour éviter les risques. Le lendemain, un sms a été envoyé aux mêmes personnes avec un code pour échanger gratuitement les Livebox détériorées dans la boutique la plus proche.

Cette campagne de prévention fait partie d’une personnalisation de l’offre  et, avec une bonne utilisation de la data utilisateur, l’expérience client peut être fortement améliorée (Orange a constaté une forte progression de la satisfaction client dans leurs sondages suivant cette opération).

Ce qu’il faut retenir de cette demi-journée, c’est que la data est le pétrole du 21ème siècle et que le progrès n’attend pas. En effet, les entreprises se posent souvent la question de savoir s’il n’est pas risqué de se lancer dans des innovations numériques mais elles ne pensent pas forcément aux risques si elles ne le font pas.

Et vous, quels ont été ou quels sont les grands changements numériques au sein de votre entreprise ?

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter cet article de Stratégies : Le Stratégie Summit en 15 tweets

Pin It

» Veilles et Marchés » Comment les entreprises et les...
Le 27 octobre 2014
Par

Laisser un commentaire

« »